Bonjour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonjour

Message par Admin le Mar 11 Aoû - 4:48

Bonjour à tous,
Et un grand merci à Marcel pour cette intelligente formule.

J'ai toujours trouvé dommage, même s'il y a là le principe moteur d'un forum, l'effet "désordre" que procurent au final les multiples participations de tous, tant il est difficile pour chacun de garder respectueusement en vue, l'objectif annoncé par l'auteur du post.
Nous semblons tous bien plus attachés à la qualité de nos propres doctrines et hargneux de farouchement les défendre, que davantage soucieux de comprendre au mieux l'idée qui nous est exposée, et de tenter de parcourir un bout de chemin avec l'autre, sur des voies qui parfois nous apparaissent si éloignées de nos convictions personnelles.
Comme nous avons abordé à plusieurs reprises le sujet, parlant de l'amour et des doctrines, de la foi et des enseignements, j'insiste ici sur ce qui me semble primordial.

Tout d'abord j'aime ce forum et les internautes qui surfent sur le chemin.
Je sens que beaucoup, si l'on regarde en arrière, ont fait et font encore l'effort de respecter les opinions les plus diverses qui soient, comme je sens aussi visibles les améliorations encourageant le maintien d' une certaine harmonie dans le dialogue.
Personnellement, c'est une chose que j'ai déjà dite, ce n'est pas dans l'amour chrétien que je trouve ma plus grande satisfaction.
J'ai énormément plus de joie à partager et d'attachement envers les gens du monde que je n'en ai à côtoyer ce que j'appelle les croyants-aimer.
A vrai dire je me sens très vite agacé par la plupart des personnes qui confessent leur chrétienté.
L'ouverture d'esprit, la compréhension, la sincérité sont les qualités à découvrir pour moi les plus désirables, or ces vertus sont hélas bien plus abondantes en dehors des églises qu'au-dedans.

Ce premier point étant posé, venons en à l'enseignement.
L'on a perçu chez chacun divers avis, j'expose alors ici le mien pour tous, ouvertement.
Ici encore, si l'on regarde en arrière, et là je ne parlerai que pour moi-même, ce que je fus autrefois dans le témoignage est prodigieux au regard de qui je suis actuellement. Autrefois zélé, me voici maintenant plein de retenue. Beaucoup d'enseignements que je croyais auparavant véritables se sont effondrés lamentablement, alors que mon envie de partager l'amour de Dieu demeure, pour ne pas dire qu'il ait depuis multiplié ou sinon qu'il soit parvenu à une étape supérieure.
Cependant je n'ai de certitude doctrinale que sur trop peu de choses, et je me sens appelé par Dieu d'une manière si particulière, qu'une "gourmandise" extrême m'emmène vers des revendications, pour trop de personnes, bien insolites, que je ne pourrais préciser.


(a suivre).....

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 20/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ephrata.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message par Admin le Mar 11 Aoû - 4:49

Bonjour (suite)

Quelle est donc pour moi l'importance de l'enseignement, des doctrines ou encore de l'Ecriture? (puisque toutes ces choses n'en sont qu'une seule)
C'est un moyen de s'approcher de Dieu, de mieux connaître sa volonté, de mieux connaître ses plans.
Je suis persuadé que Dieu se fait connaître d'une manière ou d'une autre à sa créature, et lorsque celle-ci s'efforce de sonder les pensées de son créateur, tout opère dans le sens de cet élan. Celui qui cherche Dieu l'entrevoit en toute chose, comme le dit Paul, au travers des merveilles de la création, ou encore lorsque selon ce même auteur, l'homme qui n'ayant point la loi Mosaïque, de par sa conscience qui le défend ou l'accuse agît comme ayant la loi en lui-même, allant jusqu'à dire (Paul), qu'il montre par là que l'oeuvre de la loi est inscrite dans son coeur.
Ainsi Dieu se manifeste en tout et pour tous, au travers des oeuvres qu'Il a créées, et par la morale agissante au tout profond de la conscience humaine.
Ensuite vient la religion.
Le salut vient des Juifs, répond le Seigneur à la Samaritaine, vous adorez ce que vous ne connaissez pas, nous nous adorons ce que nous connaissons.
D'où provient cette différence?
Elle provient du fait que de tout ce qui précéda l'effusion du Saint Esprit à la Pentecôte, l'oracle menant au salut est confié aux Juifs.
La Parole vivante de Dieu, ou peut-être devons-nous dire la Parole qui donne la Vie, c'est ici l'oracle.
Autrefois sporadiquement "produite" par les prophètes, elle est pleinement manifestée en Jésus-christ puis se diffuse à la Pentecôte au moyen du Saint Esprit.

(à suivre)

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 20/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ephrata.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

suite-suite

Message par Admin le Mar 11 Aoû - 4:50

C'est une excellente transition en fait, que de passer par l'effusion du Saint Esprit opérée à la Pentecôte.
N'est-il pas en effet, Lui le paraclet, le souffle divin censé nous rappeler toutes choses?
"Mais le consolateur, l`Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit".
Quelle promesse faite aux apôtres et à la troupe des disciples!
Le souffle de Dieu Lui-même, l'éducateur, le Saint-Esprit remémorant aux adeptes du Christ toutes choses par le Seigneur leurs ayant déjà été dîtes.
Et non pas que cela, mais renfermant aussi en Lui-même la promesse d' être sur toutes choses enseigné!
Venir à Christ et se convertir est une chose, grandir en lui, en est une autre.
Et chacun en fait devrait grandir à la mesure de la croissance du don que Dieu (pour ne pas dire le Saint-Esprit) Lui a donnée.
Mais quels sont les pauvres dons dans lesquels les églises peuvent se targuer d'abonder aujourd'hui?
Déjà ici, sur ce point, se forme une énorme scission entre ceux qui croient actuels les dons charismatiques d'autrefois et les autres qui n'y croient pas.
Ou dit encore autrement, entre ceux qui croient que devraient être actuels les dons charismatiques d'autrefois et les autres disants qu'ils n'ont plus raison d'être. Pourtant ces derniers repoussant d'un revers de la main certains dons du Saint Esprit, en conservent d'autres, étrangement parmi eux beaucoup qui peuvent être sujet à une mystification.
Ainsi l'on s'attribue dans bien des assemblées un don de prophétie, ou celui de discerner les esprits, celui de "parler des langues", parfois celui de les interpréter...Mais d'autres laissent au milieu de leurs frères transparaître une parole de sagesse, ou de connaissance, une foi ferme, le don de secourir, ou celui d'être charitable, ou encore d'être hospitalier. Voyez donc chacun par vous-mêmes entre ces deux catégories de dons lesquels abondent au sein des églises et lesquels se font plus rares, lesquels sont manifestement sans équivoque des fruits de l'Esprit, et lesquels peuvent laisser place à la mascarade?

(a suivre)

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 20/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ephrata.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

fin

Message par Admin le Mar 11 Aoû - 4:50

Or l'enseignement aussi est un don, et celui de docteur un ministère ordinairement pourvu par Dieu.
L'état de l'église est dans une pauvreté alarmante. La responsabilité de cette situation incombe à tous. Premièrement elle est la charge des pasteurs, ensuite à celle des auditeurs.
Je ne vais donner qu'une seule image, toute simple, pour indiquer où le bât blesse, sachant que la simplicité de cette image n'est ni plus ni moins que l'emblème de la tare qui ronge chacun des frères dans des proportions plus ou moins grandes, et cette tare provient de l'enseignement!
J'ai eu un frère autrefois. Me considérant David, je le nommais Jonathan, et nous partagions de longues années une amitié fidèle.
Personne ne peut prédire de sa vie que sera le lot des épreuves.
Les miennes m'ont un temps ôté du monde, elles m'ont rendu ni mort, ni vivant.
J'ai de très près serré la main de Job.
En ce temps est venu ce frère que j'aimais tant.
Il est venu me voir pour me dire qu'il ne viendrait plus, parce que maintenant:
j'avais des cheveux longs!!!

Comprendra qui voudra bien comprendre, mais ce frère a sacrifié une amitié fidèle, ce si bon parfum, cette extrême douceur qui est pour deux âmes proches de demeurer ensemble, parce que quelque part Paul a écrit qu'il est honteux pour un homme d'avoir les cheveux longs!

Alors cet exemple montre un frère qui s'en éloigne d'un autre parce qu'il juge celui-ci n'étant plus digne de l'être.
Tout ça pour une phrase écrite quelque part dans une épître.
C'est un exemple simple puisque je vous avais promis une simple image, cependant ô combien cet exemple peut être décliné en d'autres anecdotes tout autant pitoyables.
Je m'attriste de ce que ces choses existent encore aujourd'hui. Je m'attriste de ce que des frères s'éloignent les uns des autres à cause de la doctrine.
Je m'attriste de ce que les églises sont puantes et si loin de l'amour du Christ à cause de la doctrine.
Je m'attriste de ce que des frères, dans le drame pour moi le pire, chacun s'éloigne des invitations du Saint-Esprit pour ces mêmes foutues raisons de doctrine. Ne vous y trompez pas ce frère visible duquel vous vous éloignez parce que votre âme s'attache à la doctrine, il fuira loin de vous qui ne le trouvez pas digne. Mais dans ce principe que vous appliquez pour juger de vos bonnes ou mauvaises relations entre frères, il s'installe l'essence même de votre jugement. Ce jugement que vous portez à autrui, c'est aussi hélas (que ces paroles vous touchent) celui que vous portez à vous-mêmes, de la part du Saint-Esprit! Selon la doctrine vous jugez, et vous oubliez ce frère. Mais selon cette même doctrine vous vous jugez vous-même et vous oubliez le Saint-Esprit, parce que vous portez des jugements sur vous similaires, qui ont le malheur de produire en vous ce qui vous écarte de l'Esprit.
Parce que vous croyez qu'il faut faire où ne pas faire, qu'il faut être où ne pas être, parce que vous croyez que la sainteté est un devenir, l'ombre de cette croyance laisse dans le ciel de vos âmes des nuages bas et gris formant pour vous, votre premier ciel seulement parsemé d'éclaircis.
Si vous voyiez ces rais transperçant votre premier ciel, les doux rayons de l'Esprit, comprenez ces nuages. Chassez-les!
C'est par l'amour, ce don par dessus tout excellent dont nous parle Paul que votre esprit enfin vaporeux pourra monter au-dessus de ce ciel de traîne.
Que l'amour ce don excellent, soit votre force, et que cette force vous donne maintes occasions de vous emparer violemment des trésors de l'Esprit.
Ce n'est pas la doctrine qui conduit à l'amour
mais l'amour qui conduit à la juste doctrine.
Vous voyez ici l'importance de la doctrine, vous la touchez du doigt, je l'espère!
La doctrine vous écarte de l'amour.
Elle vous écarte de l'amour fraternel.
Elle vous écarte de la PUISSANCE de L'Esprit.

Mais non pas la juste doctrine.....

SHALOM.

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 20/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ephrata.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum